Le 13 mai 2021

Le 15 mai marque le 73e anniversaire de la Nakba – la dépossession et le nettoyage ethnique du peuple palestinien de ses terres, le vol de ses maisons et l’empiétement sur ses droits fondamentaux depuis 1948. À ce jour, la colonisation israélienne se poursuit et c’est un processus ayant conduit à l’exil forcé de centaines de milliers de Palestiniens et à la transformation de Gaza en la plus grande prison à ciel ouvert du monde. Les Palestiniennes et Palestiniens de la région et du monde entier résistent au colonialisme sioniste et à la violence croissante de l’État. La Fédération et ses partenaires solidaires réaffirment leur engagement dans la lutte du peuple palestinien pour la justice, le retour et la libération.

Le 2 mai, les familles et les habitants de Sheikh Jarrah et de Silwan ont résisté au déplacement forcé de leurs maisons à Jérusalem et ont rejeté les dernières tentatives de nettoyage ethnique du peuple palestinien par l’État colonial d’Israël. Au cours de la dernière semaine, la brutalité manifestée par la police et de l’armée israéliennes et l’impunité totale accordée aux sionistes pour agresser les résidentes et résidents des quartiers palestiniens ont été clairement exposées au monde entier. L’armée sioniste a fait des descentes dans des maisons, arrêté de jeunes Palestiniennes et Palestiniens qui ne faisaient que défendre leur quartier et ouvert le feu sur des fidèles dans la mosquée Al-Aqsa. Des colons sionistes défilent dans Jérusalem en scandant « Mort aux Arabes », célèbrent publiquement l’incendie du complexe de la mosquée Al-Aqsa et continuent d’installer des campements illégaux dans les rues de Sheikh Jarrah.

À ce jour, le gouvernement « canadien » et les établissements publics jouent un rôle actif dans la perpétuation de l’occupation militaire et la destruction de la vie politique et économique du peuple palestinien. Les collèges et universités de l’Ontario continuent d’utiliser des fonds publics et l’argent des étudiantes et étudiants pour investir dans des fabricants d’armes et d’armements ainsi que dans des entreprises et des banques israéliennes qui sont complices de ces crimes de guerre. Les étudiantes et étudiants demandent une fois de plus à nos établissements de s’engager dans le mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) en se désengageant de ces entreprises et en condamnant l’occupation et la colonisation continues de la Palestine. Nos établissements continuent de punir les étudiantes et étudiants ainsi que les travailleuses et travailleurs qui protestent, de refuser des débouchés d’emploi à celles et ceux qui critiquent publiquement l’occupation israélienne afin de satisfaire des donatrices et donateurs privés et de surveiller et contrôler les clubs et associations qui travaillent pour libérer la Palestine. Ils sont complices à la fois par leurs investissements financiers et par la suppression continue de la dissidence sur les campus du pays. Toutefois, les étudiantes et étudiants ne resteront pas silencieux.

Dans les quartiers palestiniens, les résidentes et résidents ainsi que les journalistes font l’objet d’une immense surveillance de la part de l’État et sont confrontés à une réelle menace pour leur vie lorsqu’ils partagent avec le monde leur expérience et leur information sur la brutalité de l’armée et des milices sionistes. Nous encourageons tous les membres de la Fédération et leurs syndicats étudiants à partager l’information sur l’occupation continue de la Palestine en utilisant les ressources décrites ci-dessous et à se joindre à nous pour agir en participant à l’activité « Ongoing Nakba, Resistance Rally and Projector Action » du mouvement jeunesse palestinien au carré Nathan Phillips de Toronto ce samedi 15 mai de 19 h à 21 h ou à toute autre action se déroulant là où vous vous trouvez.

Instagram – @mohammedelkurd, @abed.alkahlout, @muna.kurd15
Organisations médiatiques/de solidarité : Mouvement jeunesse palestinien, Mondoweiss, Mouvement BDS

En solidarité,
Fédération canadienne des étudiantes et étudiants–Ontario